Nouvelles

La nouvelle est un récit plus court qu’un roman court qui  ne se concentre que sur un seul événement et ne dévoile qu’une courte période de la vie des personnages. Dans un texte aussi dense, chaque phrase, chaque verbe, chaque adjectif doivent être pesés. La nouvelle ne laisse pas de place aux éléments inutiles. Elle exige un sens aigu de la pertinence, ainsi qu’une construction rigoureuse.


Gérard

Posté par on 23 / 06 / 2020 de Marie Batllo, Nouvelles, Orteil d'Or 2020 | 0 commentaire

Gérard Il y avait qui? Moi, Martin, la fille et un autre. La pièce mortuaire était glaciale, ils avaient bien tenté de la rendre agréable mais les couleurs pastels des tentures affirmaient davantage la couleur cadavérique du mort. Les bouquets de fausses fleurs de chaque côté du cercueil semblaient approuver chaque mot, chaque mouvement des présences endeuillées, de peur d’être jetés aux déchets plastiques à la sortie du cimetière. Martin était le fils de Sylvie Durand détentrice des clés des deux chambres funéraires...

Lire plus

La cérémonie

Posté par on 23 / 06 / 2020 de Concours de nouvelles 2020, Laure Timon, Nouvelles, Orteil d'Or 2020 | 0 commentaire

 La cérémonie Il y avait qui ? Moi, Martin, la fille et un autre. L’autre, je ne l’avais jamais vu. Il semblait mal à l’aise dans un costume trop grand, se dandinant d’un pied sur l’autre. Il ne resterait pas longtemps. Mais Martin ! Quand je le vis, je ressentis une furieuse envie de rebrousser chemin. Impossible, bien sûr, je ne pouvais pas faire cela à Loris. Je m’avançai donc à contre cœur. Bien sûr, il était là, j’aurais dû le savoir. En fait, je le savais. Le contraire aurait été surprenant. Il avait...

Lire plus

Némésis

Posté par on 23 / 06 / 2020 de Chris Dorreb, Nouvelles, Orteil d'Or 2020 | 0 commentaire

 Némésis (Prix Spécial du Jury, Orteil d’Or 2020) Ariane se réveilla ce matin-là après une nuit de sommeil chimique réparateur. Tristan était déjà levé. Elle, elle s’accordait toujours une pause, un moment suspendu avant d’affronter la journée. Elle regardait les rayons du soleil levant danser à travers les volets, émerveillée et reconnaissante. Ce matin du 31 mai 2061, il fallait qu’elle sorte de chez elle afin de récupérer les bons pour ses pilules alimentaires. Quelle fille serait chargée de la...

Lire plus

Où s’efface toute trace…

Posté par on 23 / 06 / 2020 de Alain Créac'h, Nouvelles, Orteil d'Or 2020 | 0 commentaire

Où s’efface toute trace… – Il y avait qui ? – Moi, Martin, la fille et un autre. – Personne d’autre ? – Je ne me souviens que de nous quatre. Peut-être des ombres, quelque part, ma mémoire les aura effacées ! C’est possible ? – Parle-moi encore de la fille. – Je t’en ai déjà parlé il y a cinq minutes ! – Oui, mais j’ai besoin de m’en faire une image plus claire, de la situer dans son âge, avoir un aperçu de son temps, imaginer des couleurs, lui donner corps. Tu me l’avais...

Lire plus

Odette

Posté par on 19 / 05 / 2020 de Anatole, Nouvelles | 0 commentaire

Ils parvinrent à se faire une place dans le défilé compact qui encombrait l’unique route. Odette se calmait. Son regard était devenu vitreux et sa respiration soufflait des petites bulles entre ses lèvres. Elle ne pesait pas grand chose. Il veillait à ce qu’on la vit bien contre son épaule. S’il regrettait un peu qu’elle ne pleure plus – peu de gens sont capables de résister au chagrin d’un bébé – il était soulagé qu’elle eut cessé d’appeler sa mère à grands cris, se...

Lire plus

Elle était venue habiter avec nous… / Pascal

Posté par on 13 / 04 / 2020 de Nouvelles, Pascal Leroueille | 0 commentaire

  Elle était venue habiter avec nous au moment de ma naissance, quand je la revis, elle avait quatre-vingt Je n’aurais pas pu croire qu’un enfant puisse s’imprégner d’un regard, d’une odeur, du grain de la peau, tout ce que je retrouvais soudain en l’embrassant. Ses yeux bleus me regardaient tendrement, j’en retrouvais l’éclat vif et protecteur lorsqu’elle me prit dans ses bras. Sa voix familière mais oubliée me fit chavirer quand elle me demanda comment j’allais : J’avais 6 ans, je rentrais de l’école avec...

Lire plus

La femme sans âge

Posté par on 13 / 04 / 2020 de Anne Le Goff, Nouvelles | 0 commentaire

La femme sans âge Il était une fois une famille pauvre qui comptait trois filles. Alors qu’elle avançait déjà en âge, la mère se découvrit à nouveau pleine. Ayant peur pour sa vie, elle tenta de convaincre son mari d’aller voir un rebouteux pour qu’il la délivre, ajoutant à son âge la question financière : «  – Une bouche de plus à nourrir, te rends-tu compte l’Albert ? Et moi qui suis déjà si vieille et si usée… – Allons ma Jeanne, aies confiance en la nature. Si elle l’a...

Lire plus

Elle était venue habiter avec nous… / Lucile

Posté par on 13 / 04 / 2020 de Lucile Calonne, Nouvelles | 0 commentaire

Elle était venue habiter avec nous au moment de ma naissance, quand je la revis elle avait 80 ans. Elle était venue habiter avec nous au moment de ma naissance, quand je la revis elle avait 80 ans. C’est toujours étrange de revoir, adulte, des personnes qui vous ont connu bébé. Je ne sais pour quelle étrange raison, elle se sentent toujours obligées de vous faire remarquer que quand elles vous ont connue, vous n’étiez « pas plus grande que ça », que vous, vous ne devez pas vous souvenir d’elles, mais...

Lire plus

Un tableau changeant

Posté par on 27 / 01 / 2020 de Jean Marie Tremblay, Nouvelles | 0 commentaire

Un tableau changeant La salle des ventes était à son comble. Des connaisseurs fortunés mais aussi des curieux, attirés par la réputation du fameux lot 912, dont le mystère s’était épaissi avec le cadre vide à la place de la photographie de rigueur dans le catalogue. Il fallut cependant patienter de longs moments, le temps que les statuettes chinoises, camées impériaux, bergères Louis XV et autres masques africains garantis ethniques trouvent preneur. On peut soupçonner que certains impatients enchérirent sur des objets...

Lire plus

Le puits

Posté par on 02 / 03 / 2019 de Marie Batllo, Nouvelles | 0 commentaire

L  Depuis le temps que la mère Depuydt le voulait son puits, elle l’avait! Derrière les rideaux “bonne femme” de sa cuisine elle pouvait l’observer à loisirs mais pour combien de temps encore? Quand son voisin l’avait vu creuser, il proposa son aide. Elle accepta. Quand il eut fini la mère Dupuydt le rémunera généreusement pour pas qu’il soit dit…. et le remercia. L’ouvrage n’était pas tout à fait terminé, il fallait encore le...

Lire plus

Rechercher