Un tableau changeant

post details top
27 / 01 / 2020
post details top

Un tableau changeant

La salle des ventes était à son comble. Des connaisseurs fortunés mais aussi des curieux, attirés par la réputation du fameux lot 912, dont le mystère s’était épaissi avec le cadre vide à la place de la photographie de rigueur dans le catalogue. Il fallut cependant patienter de longs moments, le temps que les statuettes chinoises, camées impériaux, bergères Louis XV et autres masques africains garantis ethniques trouvent preneur. On peut soupçonner que certains impatients enchérirent sur des objets mineurs, simplement pour passer au suivant, et qu’enfin on découvre ce pourquoi chacun était venu.

Comme par un fait exprès, le lot 912 avait été placé à la fin. Qui se serait intéressé aux autres babioles après lui ? Un murmure de soulagement parcourut la salle lorsque le commissaire-priseur annonça enfin l’objet de toutes les convoitises.

« Lot 912, tableau du 19e siècle signé X dont le titre est… enfin a été… le commissaire commença à s’embrouiller devant la tension ambiante. Ce tableau a été acheté en 1883 sous le titre “paysage de Navarre”, puis en 1912 sous le titre “nu accoudé à la fenêtre”. En 1936 il fut titré “fleurs de mi-saison”, puis “la bataille de Solferino” en 1951. En 1964 il fut vendu comme “abstraction subjective” et enfin en 1971 comme “Êve chassée de l’Eden”. Chacune chacun de ces appellations successives fit encore monter la pression, d’autant que le tableau était recouvert d’un drap.

« Le vendeur actuel l’a inscrit comme “sans titre”. »

Le commissaire tira enfin sur le drap. À n’en pas douter, il s’agissait d’un portrait de femme, avec un paysage montagneux à l’arrière-plan.

« La mise à prix est de 43 000 €. »

Avant que les les enchères n’atteignent 50 000, la femme s’était évanouie, remplacée par des motifs géométriques. À 60 000, Ceux des premiers rangs purent nettement distinguer une nature morte avec un faisan et un verre de vin. Celle-ci persista jusqu’à l’enchère finale de 65 300 €, ce qui est un prix modeste pour une œuvre si particulière.

Balthazar X, figure de proue du Changisme, aurait été satisfait, lui à qui on avait souvent reproché le flou de son travail et la non-permanence de ses pigments.
vingt et unième siècle – Nouvelles- Jean Marie Tremblay

Laissez un commentaire

Rechercher