Orteil d’Or 2018

Cette année le thème du concours de nouvelles  était :

« La lueur du jour naissant donnait aux quais d’Auxerre une atmosphère inhabituelle. A moins que… ? Son attention s’éveilla. Non, ce n’était pas la lumière. Quelque chose avait vraiment changé. Mais quoi ? »

 

dès que j’ai des photos, des trophées et des lauréats, je les publie ici (absence de l’YR cette année)

Pour rappel, l’Orteil d’Or 2018 a été remis à Marie Batllo pour « Dis-donc-Dick »

Le Prix Spécial du Jury à Laure Timon pour « un beau dimanche de Mai »

et le Prix des lecteurs à Chris Dorreb pour « Miséricorde 1480 »

 

Le premier prix ainsi que le prix spécial du jury ont été honorés d’une oeuvre plastique originale créée par Jean Marie Tremblay. qu’il en soit remercié !

Les nouvelles sont publiées dans l’ordre inverse de leur réception (??? c’est le site qui a décidé…)

 

 

 

Une Princesse

Posté par on Juin 27th, 2018 de Orteil d'Or 2018 | 0 commentaire

Une Princesse La lueur du jour naissant donnait aux quais d’Auxerre une atmosphère inhabituelle. A moins que… ? Son attention s’éveilla. Non, ce n’était pas la lumière. Quelque chose avait vraiment changé. Mais quoi ? Il laissa s’échapper une bouffée de fumée tout en profitant de la brise estivale qui soufflait à travers sa chemise et son short. Il secoua négligemment sa cigarette laissant tomber un peu de cendre dans l’eau. L’eau ? Elle était maintenant rougeâtre. Le ciel ? Encombré...

Lire plus

(Prix spécial du Jury Orteil d’Or 2018) Un dimanche de mai 

Posté par on Juin 27th, 2018 de Laure Timon, Orteil d'Or 2018 | 0 commentaire

Un dimanche de mai  (Prix spécial du Jury Orteil d’Or 2018) Il n’avait pas l’habitude de se trouver si tôt dans les rues d’Auxerre. Il détestait les aurores. Quand le réveil sonnait, il avait souvent la nausée. Ouvrir les yeux était une punition, se lever un supplice. Un de ses plus grand plaisir était, le week-end, d’entendre sonner le réveil, de l’éteindre et de se rendormir après avoir mis la main sur sa fesse. Ce dimanche-là, pourtant, il avait su en ouvrant les yeux dans le noir qu’il ne pourrait plus les...

Lire plus

Le fil de l’eau

Posté par on Juin 27th, 2018 de Orteil d'Or 2018 | 2 commentaires

 Le fil de l’eau La lumière éclaire vivement toute chose. Les péniches se mirent dans l’eau. Un homme est là, qui astique le flanc de son bateau. Plus loin, deux femmes parlent, accoudées au bastingage. L’une a un foulard orange qui s’agite au rythme, têtu, de la discussion. Elle le réajuste machinalement, le soleil est si fort. Plus loin encore, presque à l’aplomb de la passerelle, trois enfants jouent par terre, intensément absorbés par l’édification d’un monticule de brindilles. De temps en temps, ils...

Lire plus

Prix des lecteurs de l’Orteil D’Or 2018 Miséricorde 1480

Posté par on Juin 27th, 2018 de Chris Dorreb, Orteil d'Or 2018 | 0 commentaire

Miséricorde 1480 (Prix des lecteurs de l’Orteil D’Or 2018) Réveil amnésique, noir incomplet. Pourquoi des branches au-dessus de moi ? Des sons viennent exploser dans mon cerveau jusqu’alors emmuré dans la surdité du sommeil. Un clapotis obstiné me fait tourner le regard. La rivière. Et sur l’autre rive des monstres obscurs en pierre, qui semblent résister à l’assaut du jour. Des clochers comme des amers au dessus des remparts. Je les reconnais. Saint Étienne, Saint Germain. Les quais. La lueur du jour...

Lire plus

La Passerelle

Posté par on Juin 27th, 2018 de Orteil d'Or 2018, Philippe George | 0 commentaire

La Passerelle Les matins se ressemblent dans la petite ville bourguignonne. Le réveil est lent, engourdi. Comme si les habitants et les rues préféraient rester endormis . L’homme se laissait glisser vers la rivière, promenade quotidienne du lever du jour pour apaiser l’habituelle insomnie. Toujours les mêmes pas en pointillé sur les pavés inégaux, le cerveau embrumé. Il ne déviait jamais de son itinéraire matinal. Rue des Bons Enfants, rue Sous Murs et arriver exactement sur la Passerelle qu’il franchirait peut-être sans...

Lire plus

L’ombre de la passerelle

Posté par on Juin 27th, 2018 de Jean Marie Tremblay, Orteil d'Or 2018 | 1 commentaire

L’ombre de la passerelle Il avait marché toute la nuit dans les rues d’Auxerre, arrêtant parfois ses pas pour laisser la lumière d’un soleil passé teinter, à peine, la trame de l’obscurité. Il avait longé les vitrines de Maillet, Servet-Duchemin, Novéco, Soisson… Devant le Celtic, lieu de leur premier rendez-vous, il s’était revu attablé face à elle, tandis que le juke-box passait « le Patineur », de Julien Clerc. Il lui avait parlé de l’image forte que cette chanson imprimait en lui, cet...

Lire plus

Vert dur

Posté par on Juin 27th, 2018 de Fabienne Dubues, Orteil d'Or 2018 | 1 commentaire

Vert dur Au début, ce n’était qu’une rumeur. Une rumeur du fin fond des forêts primaires. Mais c’était une rumeur qui enflait jusqu’aux oreilles les plus indiscrètes. Paris XIème, 23 juin, 3H A.M. Vargas fait les cents pas dans le local de Vert Indigo, une association de deep ecology quasi anonyme et pour cause : dans ces soubassements, elle est coutumière d’actes de terrorisme. Pour Vargas ce n’est que justice. Bientôt, un laboratoire d’expérimentations animales en banlieue va être saccagé et les bêtes libérées....

Lire plus

 MOMO

Posté par on Juin 27th, 2018 de Didier Laurens, Orteil d'Or 2018 | 1 commentaire

 MOMO Il avait été réveillé en sursaut. Quelque chose avait changé. Momo avait écarquillé les yeux, malgré des paupières lourdes et gonflées. La veille il avait encore abusé. Il y avait longtemps qu’il n’était plus raisonnable. Dès la fin des gelées il avait quitté le foyer d’accueil en zone industrielle pour dormir à la belle étoile. Il changeait souvent de place, pour ne pas se faire embêter par la brigade. Et puis il redoutait ses anciens amis dont les bonnes intentions le fatiguaient plus que le...

Lire plus

2ème prix ex-æquo des lecteurs : Auxerre Blues

Posté par on Juin 27th, 2018 de Orteil d'Or 2018 | 0 commentaire

Auxerre Blues   (deuxième prix ex-æquo des lecteurs de l’Orteil d’Or 2018) Planté au milieu de la passerelle, Albert se demandait vers quel bar diriger ses pas pour un café matinal. Il avait mal dormi, torturé par les mélodies qui flottaient autour de lui, mais qu’il ne pouvait saisir. Il pleuvait. C’était un matin de novembre. Albert aimait la ville à cette heure rassurante où les contours surgissent, où les angles s’affirment et les toitures s’aiguisent. Les étoiles s’éteignaient une à une. Un mince...

Lire plus

Libération

Posté par on Juin 27th, 2018 de Orteil d'Or 2018 | 1 commentaire

Libération C’était un rituel. Sitôt réveillée, je partais marcher au bord de l’Yonne. Cela m’apaisait. Ce matin-là, je m’appliquai à faire des exercices de respiration profonde lorsque mon attention fut attirée par des remous inquiétants. Je fis quelques pas en direction du rivage et m’agenouillai. Soudain, une masse noirâtre surgit, projetant dans les airs des milliers de gouttelettes nauséabondes. Terrifiée, je me relevai vivement. J’avais déjà rejoint le chemin goudronné lorsqu’une voix enfantine...

Lire plus

Recherche

septembre 2018
L M M J V S D
« Juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Advertisement