Le remonteur de temps

post details top
18 / 01 / 2016
post details top

Mon remonteur de temps doit avoir le poil fourni sous les aisselles , c’est en tout cas ainsi que je l’imagine. Sa mécanique à coup sûr s’en trouve  obstruée et coince le ressort.
Et sans ressort point de réconfort.
La manivelle s’emballe en sens inverse, mouline, mouline et paf, surgit la mélancolie jamais assagie.
La mélancolie, la nostalgie sont les pires ennemies de mon remonteur de temps. Mais il est bien au courant lui des crans qui ont sauté au cours de ma vie, petite. Pourtant, inlassablement
mon remonteur de temps s’est excrimé d’année en année a écrasé, a terré, a taire, de clic en clic les bobos de bébé.
C’est l’esprit fêlé, frêlé que mon remonteur de temps a occulté les failles, transformées par le rire, l’irrésistible gaieté tant appréciée par les proches aveuglés.
Mon remonteur de temps s’est fait berné.
De rigoler, il s’est lassé d’assister aux illusions camouflées, pour faire place à la douleur psychée exacerbée. De larmes en larmes, l’énergie de vie s’est vidée, échevelée.
Mon remonteur de temps trop malmené a rendu son tablier.
Au fond du gouffre coincée, mon remonteur de temps d’un sursaut éclairé, a natté ses capillaires permanentés et je m’y suis accroché. De clac en claques à la surface, j’ai hissé mon fanion “libéré”!
Libérée, délivrée……… ! Exténué, fatigué, énervé il était. Pourtant je lui ai proposé mon appareil à épiler ou le destop d’intermarché.
Avec moi vraiment mon remonteur de temps est mal tombé.
Il a peur des lendemains désenchantés.
Lassée de le contrarier, je me suis éveillé, au jour le jour je lui promets de continuer.

18 janvier 2016 – Textes courts – Marie Batllo

Laissez un commentaire

Rechercher