Si le vent (compilation)

post details top
29 / 05 / 2013
post details top

Si le vent,

Vent tiède ou ouragan

Les jupes à volants

Feraient des tourbillons

Et nous prenant par la main

la ronde en une farandole

Nous emporterait tout là-haut.

Jeannine de J.

 

 

Si le vent était un oiseau que ferait-il ?

Rien de plus que de voler

Melle D.

 

Si le vent était un oiseau, j’aurais soin d’ouvrir ma fenêtre

J’aurais soin de laisser les gens courir au fond du jardin

J’aurais aussi grand envie de tailler ma charmille

Encore je laisserais ce vent s’étonner au coin de la rue

Et courir comme un ahuri par les haies et les toitures frêles

Jean Jacques L.

 

Si le vent était un cheval au galop

Et la pluie un vrai sirop

Si le soleil était du caramel

Les nuages des moutons qui bêlent

Si la terre de mon jardin était du chocolat

Si les fleurs dansaient le cha-cha-cha

Les arbres des bâtons de réglisse

Et que je m’aventure à faire de la glisse

Le monde tournerait plus rond

Et nous ferions tous des bonds.

Marie-Thérèse G.

 

Si le vent était moi

Ce serait merveilleux

Je voyagerais dans des contrées lointaines

Aussi bien que sous les jupons des dames

Je serais la brise qui murmurerait aux oreilles des belles

De jolis mots d’amour qui ensorcelleraient

Aussi bien que l’ouragan qui ravage tout sur son passage

Alors je serais le maître du monde

Quelle horreur et quelle responsabilité,

Que Dieu m’en préserve !

Émile L.

 

Si le vent était un tsunami

Tout serait emporté au loin

La terre serait dévastée

Il faudrait une force supérieure pour l’arrêter

Si je sèche pour continuer

C’est que je ne sais plus quoi écrire

Edith L.

2 Commentaires

  • LECOURIEUX Thérèse

    Melle ROUGET doit se réjouir de voir que son “petit Emile” prend, en toute modestie, le chemin qu’elle lui a tracé…

    Moi aussi, je suis fière de mon père.

    Thérèse

    reply
  • lecourieux claude

    si le vent était mon coeur, j’en ferais des milliers en couleur.comme ceux des enfants qui s’endorment doucement, en rêvant du jour qui les ont berçés tendrement,car les papas et les mamans, leurs ont donnés mille baisers, à distribuer à leurs poupées.c’est pourquoi, lorsque les années ont passées,nous retrouvons,à l’aurée de la grande nuit,ce grand coeur oublié .
    pour mon papa que j’aime

    reply

Laissez un commentaire

Rechercher