Si tu veux…

post details top
03 / 12 / 2012
post details top

Si tu veux avoir un peu de bonheur en maison de retraite, décide d’abord toi-même d’y entrer après mûre réflexion et choix judicieux ! N’attends pas d’être un vieux grincheux dépendant des décisions de ton entourage !

 Si tu es un résident “tout neuf” accepte les surprises de la vie en collectivité !

 Si on te parle de Morvan, de Puisaye, de Vézelay ou de Chablis, ne sois pas étonné ; tous les “hauts lieux” de l’Yonne sont réunis à “Mémoires de Bourgogne” ; toi, tu habites à Perrigny près d’Auxerre. On te parlera aussi de Marie Noël, Colette et Cadet Roussel, les salons où l’on sait rire, penser, rêver, échanger ou dormir !

 Si tu vois que ton voisin se comporte bizarrement, dis-toi qu’il a peut-être les mêmes pensées que toi à ton égard.

 Si tu entends des discours tonitruants, reste calme et apprécie plutôt les moments de silence qui reposent ton esprit !

 Si tu n’aimes pas les courgettes ou les blettes, régale-toi avec la purée, les haricots verts ou les coquillettes !

 Si ton morceau de viande est trop dur, trop gélatineux, trop fade, trop salé, trop petit, trop, trop…n’en fais pas tout un plat ; parles-en plutôt à la “Commission Restaurant”!

 Si tu t’ennuies à longueur de journée, ne t’enferme pas dans ta chambre, n’oublie pas que tu as un choix d’activités variées ; tu peux les découvrir, renseigne-toi et fréquente le tableau d’affichage sans craindre de déplacer les “encombrants” qui te gênent !

Si tu as de bonnes idées pour qu’il y ait plus de “bien vivre” dans la maison, exprime-les ; il y a aussi une boîte à idées que tu peux remplir et des oreilles attentives qui t’écoutent !

 Si tu ne t’endors qu’à trois ou quatre heures du matin, ne soit pas ronchon toute la journée, évite seulement de regarder la télé toute la nuit !

 S’il te reste un peu d’humour, garde-le comme un bien précieux et fais-en profiter les autres .

 Si, par nature, tu es blagueur, farceur ou plaisantin, lâche-toi, mais ne t’adresse pas à des “esprits étriqués” perturbés à la vue d’une simple peau de banane ; tu pourrais encourir de fâcheuses représailles ; mais tu ne risques qu’une bonne crise de rire !

 Si tu te sens stressé, c’est peut-être que tu n’as pas eu ta dose de rire quotidien ou ta ration de protéines, alors, fréquente l’atelier rigologie ou consulte les soignants de la maison !

 Si tu penses que ta vieillesse est trop éprouvante, pense au bon temps de ta jeunesse un peu folle et aux joies partagées avec ta famille et tes amis ; ne dis pas que la vie esr trop longue ou trop courte vis la tienne, vis ton aujourd’hui !

“C’est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit”   – Khalil Gibran –

03 novembre 2012 – Textes courts – Marie-Thérèse G.

3 Commentaires

  • Pezennec Denise

    Une leçon de sagesse et beaucoup de maîtrise de soi: vous êtes “bluffante”, Marie-Thérèse. Je ne suis pas si sûre que chacun de vos “articles-conseils””– vos constats en fait– soit si facile à pratiquer. Vous êtes une vieille dame digne et patiente et raisonnable:l’image que vous donnez de vous doit résulter d’une philosophie optimiste de la vie,et de beaucoup d’efforts sur vous-même. Merci une fois encore d’être telle qque vous êtes. je vous embrasse.

    reply
  • Marie-Thérèse G.

    A Denise P.
    Je ne suis pas une “sage”. Je ne donne pas de “leçons de sagesse”; ce court et libre récit repose sur des observations et des faits très ordinaires, vécus à la résidence; mes amis de la “maison” l’ont bien compris ; j’essaie d’être nature et n’ai rien d’une “philosophe optimiste” ! J’essaie de vivre, c’est tout, en espérant garder un peu d’humour et de lucidité malgré les années …Je vous lis, moi aussi, et vous souhaite un bon parcours littéraire avec vos amis et Bruno ! Amitié !

    reply
  • griffon annie

    je vous connais, je vous lis, et j’apprécie votre philosophie … et vos poèmes.
    Amicalement. Annie

    reply

Laissez un commentaire

Rechercher