Il y avait une petite fois pendant la canicule

post details top
06 / 07 / 2012
post details top

Consigne n° 2 : Incipit :Il y avait une petite fois pendant la canicule, un type qui était assis devant une fenêtre ouverte.(Le procès verbal, J.M. LE Clézio ):

 Il y avait une petite fois pendant la canicule un type qui était assis devant une fenêtre ouverte.

Il était assis, au-delà de sa mémoire, de son histoire, dans le temps présent, face à l’avenir, oublié, perdu, la tête branlante, comme un clown triste qui ferait un show…

Il était assis…

 Et le temps qui passe court dans la rue, frappe dans son cœur et remplit l’espace des portes ouvertes,

Et son âme artiste se joue à minuit de la chaleur qui plombe sa tête et son corps comme en plein midi…

Chaque jour qui passe, il cherche la vie…

Il attend le soir, comme un peu d’espoir, et part en voyage, loin de tout naufrage…

Par delà l’oubli, il cherche la vie, il inspire encore, le vieux centenaire…

Depuis sa fenêtre, il respire encore le parfum des roses, assoupies et tendres, dans un chaud parterre, montant de la terre, embrasant ses sens d’un long baiser caniculaire…

Et il rêve encore à l’amour aussi…

Le vieux centenaire, tout le soir assis, il part et s’en va pour un long voyage, ne craint pas l’orage…

A la découverte, sa fenêtre ouverte…

03 janvier 2012 – textes courts – Louis Mancy

Laissez un commentaire

Rechercher