Prix Goncourt : Mémoires d’un Cassoulet

post details top
04 / 03 / 2012
post details top

(Discours après avoir reçu le prix Gongourt pour « Mémoire d’un cassoulet »)

Je ne sais que dire… je n’ai rien préparé. Merci, je ne m’y attendais pas, c’est trop.

Mes premières pensées vont à tous ceux qui m’ont beaucoup aidé depuis le début en m’affublant du surnom de « la saucisse » ou du « fayot », ceux qui m’ont jeté des tomates lorsque justement je manquais de matière et de couleur dans mon œuvre. Je ne saurais oublier non plus mon premier amour, qui m’a fait remarquer que j’avais parfois « un air déconfit de canard ». Tout cela a fait ce livre.

Vous avez su apprécier ma mixture, apparemment meilleure réchauffée puisque je l’ai écrite à vingt ans et remise sur le feu à quarante. Ces « Mémoires d’un cassoulet » ne vous ont pas semblées indigestes, j’en suis ravi.

Mon prochain roman « Le chagrin de la merguez » sera malgré son titre beaucoup moins autobiographique.

Merci encore.

07 février 2012 – Textes courts – Jean Marie Tremblay

3 Commentaires

  • Denise Pézennec

    Mon Goncourt est plus mégalo que le vôtre mais ils ont tous deux un même goût pour le double sens des mots et un humour qui se ressemble. Merci collègue. Amicalement.

    reply
  • Colette Bellanger

    je viens seulement de lire ton texte:Bravo!Je goûte toujours autant ton humour! En espèrant en retrouver encore bien d’autres empreints de ce même plaisir de jouer avec les mots.
    Cordialement

    reply
  • Marie-Thérèse G.

    Vous nous mettez l’eau à la bouche ! A “Mémoires de Bourgogne”, on savoure votre humour! Ne nous faites pas pleurer avec “Le chagrin de la merguez”
    Comme Denise, vous avez des titres évocateurs ! Merci !
    Cordialement

    reply

Laissez un commentaire

Rechercher