Haïkus de Marie Thérèse G.

post details top
13 / 02 / 2012
post details top

Au clair de la lune

Réveil des belles de nuit

Rêve de l’été

 

La Mort est passée

Enlevant êtres aimés

Vide pour toujours

 

Musique légère

Brise du petit matin

Souffle de la vie

 

Jeunesse passée

Corps aux traces de labeur

Cœur plein de tendresse

 

Au clair de la lune

Réveil des belles de nuit

Rêve de l’été

 

Des gouttes de pluie

Donnent vie aux fleurs séchées

Lasses de soleil

 

Voisins de Puisaye

Club des patates et des poires

Salut aux cuistots

 

L’abeille butine

La fleur lui donne son miel

Le soleil l’enivre

 

Chat noir dans la neige

Mélodie jazzy d’un soir

Chat blanc dans la nuit

 

Une étoile m’a dit

Toujours plus loin le bonheur

Chemin dans la nuit

 

Froideurs des tombeaux

Splendeur d’un été fleuri

Vie et mort mêlées

 

Sous le pont de pierre

Se prélasse la rivière

Ainsi va le temps

 

L’oiseau dans son nid

Douceur au creux de ton lit

Errant sans abri


Les armes qui tuent

L’homme qui a reçu vie

Tue en toi la guerre

 

 La neige floconne

La terre met son manteau

Et l’oiseau frissonne

automne 2010 – Poésie – Marie Thérèse G.


1 Commentaire

  • Denise Pézennec

    La forme haïku vous inspire vraiment. Je les aime bien tous mais ma préférence va à CHAT NOIR,CHAT BLANC: très evocateur ave”c le jazz en fond sonore .Merci

    reply

Laissez un commentaire

Rechercher