Le “nin-nin”

post details top
09 / 02 / 2012
post details top

Quand mon fils était petit, son “nin-nin” préféré était un petit ours marron qu’il adorait. Il ne s’en séparait jamais. Le jour où il a été opéré de l’appendicite, il a fallu emmener le petit ours à la clinique. Il est allé à la salle d’opération, le nounours serré dans ses bras. Quand mon fils est sortit de la salle d’opération, il serrait bien fort le nounours, qui, lui aussi, avait un pansement.

été 2010 – textes courts – Micheline Magnien.

Laissez un commentaire

Rechercher