La Mort d’Edgar

post details top
02 / 09 / 2011
post details top

Décidément, Franz Bartelt donne un goût incomparable à mon été finissant. Dans la suite du “Bar des habitudes”, il m’a été donné à lire un autre recueil des nouvelles de l’écrivain Ardennais. J’y ai trouvé, entre autres gourmandises,  une peinture personnelle d’un certain  rapport à cet “Art” que beaucoup qualifient de “contemporain”, avec une émotion doucettement étranglée dans la voix.

Je vous laisse la chercher dans le recueil, la trouver, et la consommer sans modération.

Bruno

PS : j’ai rendu les deux ouvrages à la médiathèque.

Laissez un commentaire

Rechercher