Textes courts

Ni poème, ni nouvelle, ni extrait, le texte court est une forme littéraire brève qui correspond souvent au premier jet d’une création. Il peut être l’ébauche d’un texte plus ambitieux,  il peut demeurer aussi en l’état, témoin privilégié d’un chemin littéraire.

Témoin

Posté par on Oct 11th, 2017 de Louis Mancy, Textes courts | 0 commentaire

Consigne :  Une jeune femme, mystérieuse et belle, vient vous inviter à son mariage : vous êtes certain de ne pas la connaître, cependant il ne fait pas de doute qu’il ne s’agit pas d’une homonymie. C’est VOUS qui êtes invité, et c’est VOUS le témoin qu’elle s’est choisi. Racontez, à partir du moment où elle remonte dans la voiture qui l’a déposée devant chez vous. Je n’en croyais pas mes yeux, me pinçai pour être sûr de n’avoir pas rêvé. Comment cette belle inconnue, qui venait de repartir aussi vite...

Lire plus

Cadavre exquisément précis

Posté par on Sep 23rd, 2017 de La Loutte, Textes courts | 0 commentaire

Cadavre exquisément précis. (d’après un cadavre exquis sur le thème « policier ») Toujours à l’affût du dernier scoop planétaire comme du moindre ragot même le plus vil, on l’avait surnommé la G D Q. Autrement dit « la Gazette Du Quartier ». Il connaît toujours la solution d’une énigme, le motif du crime, le nom du coupable… Il avait été le premier à écarter la thèse de l’accident qui causa la mort de la princesse Diana… Ce matin, accoudé au bar du Celtic, devant son premier verre de Saint- Bris, à...

Lire plus

Le sort avait désigné Amandine…

Posté par on Sep 23rd, 2017 de La Loutte, Textes courts | 0 commentaire

Le sort avait désigné Amandine… Célénie : trente -huit ans. Célibataire par choix, et bien décidée à le rester jusqu’à la fin de sa vie. Des années d’études, des examens, des stages à l’étranger, des concours, des masters, des entretiens…Elle avait beaucoup aimé ces poussées d’adrénaline, ces explosions de bonheur, de joie incoercible qui éclataient en rires excessifs, car elle réussissait tout. Apprendre…Elle aurait aimé passer sa vie à apprendre. Il avait bien fallu pourtant quitter ce statut...

Lire plus

Lettre vulgaire à une inconnue

Posté par on Sep 20th, 2017 de Fabienne Dubues, Textes courts | 1 commentaire

Consigne : écrire une lettre à un ou une inconnue en y incorporant les mots suivants, animal / blessure / Dieu /goutte / neige / chien / ville / lumière / secret / tripier / sépulcre, sur un mode vulgaire.   Salut, Mon métier c’est tripier nom de dieu, j’adore farfouiller dans le trou du cul des cochons. Toutes ces blessures sur l’animal ça me fait bander et je vide goutte à goutte les boyaux. Tout se bouffe, même si c’est pas pour les humains, c’est pour mon chien qui s’appelle Prout. Vous voyez, j’ai un beau...

Lire plus

Mes parents sont partis

Posté par on Mai 5th, 2017 de Marie Batllo, Textes courts | 0 commentaire

Mes parents sont partis. Je suis toute petite, petite fille ayant pour seul appui une table de chevet branlante calée d’un bout de carton plié rigoureusement en quatre qui tente de se libérer à chaque bousculade domestique. Dans le tiroir, une branche de gui béni, trois boutons de culotte, une bougie noircie poisseuse, un reader digest « Rebecca du ruisseau ensoleillé » dont seul le titre m’avait émerveillée et un tube de pommade anti fongique. Sous le tiroir une porte libérant un espace réservé à l’époque...

Lire plus

Mademoiselle Anémone

Posté par on Avr 4th, 2017 de Emmanuelle Dal Pan, Textes courts | 0 commentaire

Laisse-moi te dire à présent ce que je savais de mademoiselle Anémone. C’était un genre de fille du vent. Une bulle de savon dans un monde triste. Une couleur dans une photo en noir et blanc. Anémone était une jeune fille que personne ne comprenait, moi y compris. J’étais attiré et terriblement intimidé. Des bruits circulaient auxquels chacun prêtait plus ou moins de vérité. Mais, Anémone ne semblait pas en être consciente ou y accorder la moindre attention. Elle était elle alors que nous étions nous. Des jeunes élevés...

Lire plus

Cet enfant est un artiste !

Posté par on Jan 31st, 2017 de Louis Mancy, Textes courts | 0 commentaire

«Cet enfant est un artiste !!! Il est né pour accomplir de grandes choses !!! Un jour son nom sera célèbre !!! » Cet enfant est un artiste ! Il est né pour accomplir de grandes choses ! Un jour, son nom sera célèbre ! Oh, ça, c’est sûr, rien qu’à l’ voir, il fera du ch’min ! Rien ne l’effraie, rien ne l’arrête  Il est vraiment pas comme les autres… Si tu voyais, à son âge, tous les tours qu’il a dans son sac, j’y crois pas ! Un véritable artiste ! Et puis, l’agilité qu’il a pour sortir...

Lire plus

l’Entre-Temps

Posté par on Jan 5th, 2017 de Alain Créac'h, Textes courts | 3 commentaires

À chaque fin d’année, il m’est donné de rencontrer des personnages que l’on pourrait qualifier de Travailleurs du Temps. Habituellement, ils restent totalement invisibles. C’est seulement durant un moment indéterminable qu’ils apparaissent (peut-être cela vous est-il déjà arrivé ?). Alors je peux les voir et leur parler durant ce fugitif instant que l’on nomme l’Entre-Temps. Attention, attention ! Hein ? Quoi ? Ah la la ! On peut dire que vous l’avez échappé belle ! Qui, moi ? et de quoi… De qui ?...

Lire plus

Chaos

Posté par on Jan 2nd, 2017 de Emmanuelle Dal Pan, Textes courts | 0 commentaire

Chaos. Ce jour où nous avons su, quelque chose en nous s’est libéré, dans un grand bruit de catastrophe. Comme si nos os avaient rompu, l’écorce terrestre s’était craquelée et que les réseaux de communication crépitaient comme une mèche de bâton de dynamite. Parce qu’il ne pouvait en être autrement face à cette information. Nous savions tous qu’il y aurait désormais un avant et un après. Les pronostics des uns et des autres n’avaient plus de sens et personne ne pouvait comprendre. Voilà, le pire était arrivé, du...

Lire plus

J’avais alors pour maîtresse, une drôle de petite femme…

Posté par on Jan 2nd, 2017 de Emmanuelle Dal Pan, Textes courts | 1 commentaire

J’avais alors pour maîtresse, une drôle de petite femme. Quand tu me demandes parfois pourquoi j’en suis là, je ne sais que te répondre. Tu me connais, je me réfugie dans la facilité et la banalité. Tu sais combien il est facile quand on est sans aspérité d’utiliser des lieux communs. Jamais tu ne m’as dit alors que tu étais au plus mal, que tu n’allais pas bien. Tu as joué la carte de la fatigue, celle du stress de nos vies ou celle du temps qui n’est plus comme avant… Tu le fais, je le fais aussi, il en est ainsi....

Lire plus

Recherche

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Advertisement