Nouvelles

La nouvelle est un récit plus court qu’un roman court qui  ne se concentre que sur un seul événement et ne dévoile qu’une courte période de la vie des personnages. Dans un texte aussi dense, chaque phrase, chaque verbe, chaque adjectif doivent être pesés. La nouvelle ne laisse pas de place aux éléments inutiles. Elle exige un sens aigu de la pertinence, ainsi qu’une construction rigoureuse.


Obsession

Posté par on Juil 2nd, 2017 de Emmanuelle Dal Pan, Nouvelles | 0 commentaire

-« C’est qui ? » Elle me tendit un vieux cliché et me regarda droit dans le yeux. Elle farfouillait dans une antique malle du grenier de la vieille maison de famille. Je regardais la photographie datant certainement des débuts de cet art et ne pus réprimer une réaction. Je sentais encore son regard sur moi. Un sourire frisait sur ses lèvres et sa fossette faisait son grand retour. Les yeux avaient perdu leur sérieux et une vague de malice les traversait. -« Un lien avec ta mère, peut-être ? » Le ton se voulait badin mais il...

Lire plus

Album

Posté par on Juin 14th, 2016 de Chris Dorreb, Nouvelles | 0 commentaire

En entrant dans la maison de Marraine, j’avais été frappée par l’ordre inhabituel qui y régnait. Je savais pourtant ce que j’allais trouver. La femme de ménage, qui était sa voisine, m’avait appelée selon la procédure qui avait été mise en place : si les volets restaient fermés toute une journée, elle devait me le faire savoir sans chercher à pénétrer dans la maison. Marraine avait longuement pensé et mis en scène sa mort. Elle gisait dans son lit, un rictus de douleur sur les lèvres. Un verre renversé sur le tapis....

Lire plus

Le chat

Posté par on Juin 9th, 2016 de Anne Le Goff, Non classé, Nouvelles | 2 commentaires

Le chat. C’était lui le problème. Depuis le début. Avec ses façons de se lécher vulgairement les parties génitales sans attendre qu’on ait le dos tourné… Avec son ronronnement de motoculteur mal graissé sitôt qu’un imbécile lui caressait le ventre en s’extasiant sur son pelage brillant et soyeux… Avec l’odeur putride de ses excréments envahissant les massifs de pétunias devant la porte d’entrée… Voilà d’où te venait cette impression de crasse ambiante qui te faisait craindre la peste brune chaque fois que tu...

Lire plus

L’embryon

Posté par on Juin 4th, 2016 de Marie Batllo, Nouvelles | 3 commentaires

  Le mot est lâché, embryon, je suis un embryon. Jusqu’à présent, si ma mémoire est bonne, j’étais divisé avec moi-même. Un rencontre fortuite a provoqué mon existence. Cette rencontre était inespérée, croyez moi ! Je n’aurai pas payé un kopeck sur la possibilité de cette éventualité. Si on remonte le temps, je n’avais aucune chance un jour de voir le jour même de nuit. Et pourtant, il ne peut en être autrement. Je devais naitre exactement quand j’allais naitre. Sinon il aurait fallu que...

Lire plus

Accusée, levez-vous !

Posté par on Mai 31st, 2016 de Louis Mancy, Nouvelles | 2 commentaires

« Accusée, levez-vous ! » L’accusée était paralysée. Elle ne se leva pas. Depuis ce terrible drame familial, elle était dans un fauteuil roulant. Tous les regards convergèrent vers elle dans un silence pesant où chacun retenait son souffle… Mais, le protocole, c’est le protocole… Le président du Tribunal réitéra son injonction, sur un ton marqué par l’impatience et n’admettant pas de contestation : -Eh bien, l’accusée, n’avez-vous pas entendu ? Levez-vous, voyons, pour entendre votre jugement ! L’accusée...

Lire plus

à Gérald

Posté par on Mai 26th, 2016 de Marie Batllo, Nouvelles | 0 commentaire

Je suis sortie de l’hôpital un lundi matin. Je m’étais arrangée pour que la transition entre l’hôpital psychiatrique et le milieu commun soit la plus douce possible. Mes calculs servent les tentatives au retour à l’ordinaire inaccessible  du piteux sensible mortel que je fuis. Revenir, toujours revenir de peur d’y rester. Je n’en reviens pas de me maintenir à la surface du cloaque, les narines à fleur d’eau, je respire encore. Le petit déjeuner avalé, les papiers de sortie signés, je saluais mes...

Lire plus

La montre cassée

Posté par on Mai 23rd, 2016 de Emmanuelle Dal Pan, Nouvelles | 0 commentaire

Clotaire est dans son monde. C’est ainsi que sa famille parle de lui quand il n’est pas là. Ils ont tous énormément de mal à avouer qu’il est malade. Il est atteint d’Alzheimer depuis peu, enfin plutôt, diagnostiqué depuis peu. Cela fait déjà pas mal de temps qu’il a des absences, des propos étranges et une mémoire pleine de courants d’air. Clotaire est un grand-père comme il n’en existe plus. Rondouillard, les joues pleines avec des cheveux blancs clairsemés en forme de couronne. Sa moustache est toujours bien...

Lire plus

Le triomphe du jeune Boniface

Posté par on Mai 23rd, 2016 de Emmanuelle Dal Pan, Nouvelles | 0 commentaire

Le triomphe du jeune Boniface Dire qu’il était fier, n’était rien à côté de cet air conquérant qu’il arborait en entrant dans le village. Il rayonnait et sa jeunesse l’auréolait d’une aura invincible. Il se sentait indestructible, touché par la grâce divine et à la limite du statut d’immortel. Les villageois sortaient sur le pas de leur porte et le regardait avancer. Il était beau à voir. Il suscitait l’envie, le désir d’être si jeune et en pleine possession de ses moyens. Les hommes se sentaient vieux et ternes,...

Lire plus

Cette nuit là

Posté par on Mai 23rd, 2016 de Emmanuelle Dal Pan, Nouvelles | 0 commentaire

Cette nuit là Cette nuit-là, personne ne la raconta mais chacun la garda en mémoire comme une trace indélébile. Un tatouage de nos âmes. Inutile de l’évoquer, d’un regard, nous savions quand l’un de nous se la remémorait. Il suffisait de certains sons, assez quotidiens, pour que l’ombre nous submergea. Même aujourd’hui, plus de soixante-dix ans après les faits, elle me hante. A cette époque, je n’étais qu’un petit garçon de six ans. Je crois que cette nuit est mon premier vrai souvenir. J’étais dans ma chambre,...

Lire plus

Les petits bonheurs

Posté par on Mar 3rd, 2016 de Fabienne Dubues, Nouvelles | 1 commentaire

Les petits bonheurs Victor est devant son miroir et sourit malgré la douleur. La tension des zygomatiques tire sur la coupure qui fend sa lèvre inférieure et provoque une piquante brûlure. Mais Victor ne peut s’empêcher de sourire. La moitié de sa bouche est démesurément enflée comme celle d’une vieille belle qui aurait abusé du collagène pour compenser le tarissement de sa pulpe. Le pulpeux d’une lèvre, Victor peut le constater, est grenu, jaunâtre et sanguinolent. La sensualité sublime des baisers de cinéma ne tient...

Lire plus

Recherche

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Advertisement