Bruno Poissonnier

Bruno Poissonnier est romancier. Il a aussi été maçon, apiculteur et batelier. Comme nombre d’écrivains, il a participé à des résidences d’auteur, où il a pris goût à la conduite d’ateliers d’écriture.

Installé depuis le printemps 2009 à Auxerre, il y développe l’Atelier Pieds-nus, un atelier d’écriture créative.
Il anime aussi des ateliers d’écriture auprès de personnes dont l’existence se déroule « dans des murs », à la maison d’arrêt d’Auxerre, au centre de détention de Joux la Ville, et auprès des résidents de la maison de retraite « Mémoires de Bourgogne » à Perrigny, dans l’Yonne.

Il écrit toujours, des romans et des nouvelles, a publié deux fois aux éditions Métailié des courts romans liés à la batellerie, Le dernier Voyage et La Remorque et une fois aux éditions De Borée Les Aventures extraordinaires de Gaye Bordas

 

Pour ceux qui aiment les chiffres

Né le 15/02/1956 : 49 cm / 3,475 kg.

En 2015 : 59 ans/ 1,78m / 90 kg / 2 enfants de 26 et 28 ans / 1 chat européen de 12 ans / code postal 89000 / tel 06 88 76 26 82

 

Pour ceux qui aiment les indiscrétions

Sa compagne s’appelle Nadia, ses enfants Marie et Pierre, son chat Sergueï, ses whiskys préférés : Deanston, Bunnahabhain, Nikka café, Glen Garioch

 

Pour ceux qui aiment la littérature

Il a écrit six romans, des nouvelles, un recueil de récits fantastiques, des Chroniques d’un Séjour à Seattle, un conte de Noël.

Ses auteurs préférés sont : Marcel Aymé, Nicolas Bouvier, Cormack Mac Carthy, Sylvie Germain, Georges Hyvernaud, Andreï Makine, Antoine de St Exupéry, Stephan Zweig mais la liste est très longue encore.

Pour ceux qui aiment les gourous

cette citation de l’éveillé Pol Combot :

« J’admire beaucoup Bruno parce qu’à la différence du Dalaï Lama -même s’ils marchent tous les deux en spartiates été comme hiver- il n’oblige pas ses adeptes à s’habiller avec un rideau orange. »

 

Ne jamais perdre de vue le graphique d’une vie humaine […] qui se compose […] de trois lignes sinueuses, étirées à l’infini, sans cesse rapprochées et divergeant sans cesse : ce qu’un homme a cru être, ce qu’il a voulu être, et ce qu’il fut. Marguerite Yourcenar

 

 

Romans publiés :

Aux éditions Métailié :

La Remorque – 2010 – Le Dernier Voyage – 2008

 

LE MONDE DES LIVRES – Jean Soublin
« Ce genre de huit clos n’est pas inconnu en littérature maritime. Conrad et Melville, parmi d’autres, ont su utiliser la violence des éléments pour transfigurer des personnages. Devant la qualité de ce texte aux hautes ambitions, on n’hésite pas à évoquer leur nom. »

TELERAMA ,Christine Ferniot
« La Remorque décrit le danger qui guette les hommes endormis, quand la tempête les surprend. Bruno Poissonnier s’attache à ce monde méconnu et son écriture poétique épouse le rythme du périple, évoquant les odeurs de fuel et de mistral, les lumières changeantes et le courage des derniers pionniers qui savent que leur métier appartient au passé mais aussi à la légende. »

LE REPUBLICAIN LORRAIN, Michel Genson
« Après Le Dernier Voyage, Bruno Poissonnier récidive dans l’évocation d’un univers rude et chaleureux, qui sombre inéluctablement. Récit court, haletant, La Remorque charrie autant d’odeurs fortes, fuel et sueur mêlées, que d’émotions franches. »

LE TEMPS, Eléonore Sulser
« La Remorque est un texte prenant, […] il porte une vérité de sensations et d’observations rares.»

 

Aux éditions De Borée : septembre 2014

Ce roman a obtenu le prix Pol Combot 2014

Recherche

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Advertisement