Mémoires de Bourgogne (Ehpad)

 

Textes collectifs

Marie Thérèse G.

Christiane C.

Jeanne G.

Micheline et René M.

Edith L.

Yvonne G.

Emile L.

Jeannine de J.

Nicole D.

Jean Jacques L.

Philippe M.

Tante Jeanne est partie…

Posté par on Mar 21st, 2016 de Jeanne G., Mémoires de Bourgogne | 0 commentaire

Tante Jeanne est partie…

Tante Jeanne nous a quitté, à la toute première aurore de ce printemps, Elle aurait eu cent ans bientôt.  Elle n’a pas souhaité attendre jusque là. Nous, nous l’aurions bien gardée cent ans de plus, pour son sourire, sa douce malice et sa gentillesse. Ils sont nombreux celles et ceux que son départ attriste. Sa grande et attentionnée famille, Mémoires de Bourgogne où elle a passé ces dernières années, et bien sûr, le petit cénacle de l’Atelier littéraire, qu’elle a accompagné depuis sa création,...

Lire plus

Liberté

Posté par on Juin 23rd, 2015 de Mémoires de Bourgogne, Textes collectifs | 0 commentaire

À l’attention des détenus de Joux la Ville , dans le cadre d’un échange inter-ateliers d’écriture. La consigne était de reconstituer ce poème dont seuls apparaissaient les derniers mots de chaque vers.  En dessous, la réponse des détenus appelée « Vieillesse » au texte des anciens  (en italique) Liberté Dès que pointe l’aurore, déjà il prend la route Gaillard et sifflotant, il traverse les champs Sans souci du soleil et sans souci des gouttes De la pluie et du vent, il écoute les chants. Des...

Lire plus

Portraits 2015 de l’atelier littéraire MdB

Posté par on Fév 18th, 2015 de Edith L., Marie Thérèse G., Mémoires de Bourgogne, Textes courts | 0 commentaire

En 2015, un atelier littéraire, c’est tout ça ! Douceur, douceur, comme du miel ! Tendre et ferme à la fois Pas de calcul mental  Plutôt les 26 lettres de l’alphabet ! Voici Tante Jeanne G. L’oeil un tantinet coquin Le riche vocabulaire Un brin d’ironie lui va bien C’est dit : point à la ligne ! C’est Marguerite A. Une voix tonitruante Toute son admiration pour Fernand Clas La Bourgogne entière dans son cœur N’apprécie pas le Noah C’est impératif ! Voici Philippe M. La...

Lire plus

Vivre en maison de retraite

Posté par on Fév 18th, 2015 de Marie Thérèse G., Mémoires de Bourgogne, Textes courts | 0 commentaire

Pourquoi vivre en maison de retraite ?  Quand tous les enfants ont quitté le nid, quand ils sont devenus parents , qu’ils ont un travail, des responsabilités familiales, professionnelles et citoyennes, vient pour nous, parents déjà âgés, l’heure du questionnement. Nous n’avons plus le même rythme de vie, nos santés prennent des coups ; qu’allons-nous devenir si nous ne pouvons plus répondre à tous les appels extérieurs ? Nous vendons la maison que nous avons fait bâtir (Montcenis) ; elle est devenue trop...

Lire plus

Pedro, Condor et Super-Lama

Posté par on Jan 8th, 2015 de Marie Thérèse G., Mémoires de Bourgogne, Nouvelles, Textes collectifs | 1 commentaire

Voici, une consigne d’écriture appuyée sur le Conte de Noël, dont le scénario collectif fut conçu par l’atelier littérature de Mémoires de Bourgogne et dont Marité fut la rédactrice inspirée. Pedro, Condor et Super-Lama – Pedro, Pedro, reviens ! Pedro, ne répond pas. Ses copains de la Butte le cherchent désespérément ; il était pourtant là tout à l’heure ! – Je parie qu’il s’est laissé enfermer à l’intérieur du Sacré-Coeur ! Il aime tellement toutes ces petites lumières...

Lire plus

Tante Jeanne

Posté par on Nov 18th, 2014 de Jeanne G., Marie Thérèse G., Mémoires de Bourgogne, Textes courts | 1 commentaire

à l’occasion de son 98ème anniversaire, l’atelier Littéraire de Mémoires de Bourgogne, par la plume délicate de Marité, rend hommage à sa doyenne bien aimée   Tante Jeanne « Comment va-t-elle ? Sera-t-elle à l’atelier aujourd’hui ? La voilà, elle arrive ! » De loin, on l’aperçoit sur la passerelle Ses mains serrent pieusement son sac sur son cœur Ses deux jambes tricotent à un rythme d’une régularité absolue Elle trône, telle une reine Visage radieux, œil pétillant...

Lire plus

Les Résidents malades de leur fin

Posté par on Juin 27th, 2014 de Ludotextes, Mémoires de Bourgogne, Poesie, Textes collectifs | 1 commentaire

Les résidents malades du syndrome de la fin Un mal qui répand la terreur Mal que le ciel en sa fureur Inventa pour punir les anciens Bourguignons D’avoir trop bien servi la chair et la boisson La fin, ici et là, hantait les résidents. Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient prudents, Chacun voulait sauver les restants de sa vie De voir encadrée, aucun n’avait envie Sa photo à l’entrée en signe de sortie. Tous étaient demandeurs de plus de pharmacie Pilules, suppositoires et piqûres du soir Aérosols,...

Lire plus

Le Percepteur et le Contribuable

Posté par on Juin 3rd, 2014 de Mémoires de Bourgogne, Textes collectifs | 2 commentaires

Le Percepteur et le Contribuable La raison du plus fort est celle du percepteur nous l’allons montrer tout à l’heure Un pauvre contribuable se lamentait devant sa feuille d’impôts Un contrôleur survient, voulant avoir sa peau, avide de l’argent qu’il pourrait encaisser. J’aurai tes sous, tes louis et aussi tes écus, dit ce fonctionnaire, où je me fais cocu et tu seras châtié si tu cherches à tricher. Maître, dit le contribuable, que votre majesté ne se mette pas en colère : j’ai une...

Lire plus

La Pâques d’Emile

Posté par on Mai 6th, 2014 de Mémoires de Bourgogne, Poesie, Textes collectifs | 0 commentaire

Clin d’oeil à notre ami Emile L. Jour de gloire pour l’Église et d’espoir pour les hommes Les cloches innombrables sont revenues de Rome Les battantes, les fêlées, sonnent à toute volée Partout les sacristains en remuent l’assemblée Mais une retardataire est alourdie du vin Qu’à son anniversaire elle offrira demain Ayant choisi de naître un vingt et deux avril Nous serons au complet, comptez sur nous Émile Las ! Votre cloche, Émile, s’est arrêtée à Bourges Suspendue dans le ciel, le battant...

Lire plus

Acrostiche de la doyenne

Posté par on Mai 5th, 2014 de Ludotextes, Mémoires de Bourgogne, Poesie | 1 commentaire

Jamais on ne la voit ou triste ou déprimée Étonnante de vie malgré toutes les années Aujourd’hui comme hier son visage souriant Nous met du baume au cœur et nous voilà confiants. Nonobstant les épreuves et les chocs de la vie Elle est sérénité et nourrit nos envies Gentille elle ne craint pas les bons mots et les rires Elle sait lever le coude et laisse le vin agir Native de Santenay elle a de qui tenir Et aime faire honneur au bon chanoine Kir Voyez comme du temps elle méprise l’outrage Oui ses jours chez nous...

Lire plus

Recherche

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Advertisement