La seringue souriante

post details top
Avr 28th, 2018
post details top

La seringue souriante

À partir d’un cadavre exquis :

« La seringue souriante fait naître la dentelle violacée, la nuit, car un train peut en cacher un autre. »

Il lui en fallait. Il en avait besoin. Vite, la seringue souriante.

Il dirigea ses pas vers la ruelle ou rôdait souvent son dealer. Vite, car dans la tête, le train arrivait. Il fallait le prendre. Et son ticket, c’était la seringue.

Aussitôt après, il trouva un coin tranquille pour se faire son shoot. Dans la nuit, la seringue souriante fit naître une dentelle violacée devant ses yeux injectés. Ou peut-être était-ce la dentelle de ses veines constellées de trous. Mais trop tard, le train était parti, celui nommé Désir. Un autre était à quai, juste derrière. Celui-ci n’avait pas de nom et pas de destination annoncée. Il monta dedans car il ne voulait surtout pas rester ici, dans cette dentelle violacée. Au matin, on le retrouva sous un porche, mais il n’était plus dans son corps.

17 avril 2018 – textes courts – Jean Marie Tremblay

Laissez un commentaire

Recherche

avril 2018
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Advertisement