L’odeur se devinait dès que l’on passait le col…

post details top
Jan 15th, 2018
post details top

2018.01.09. Atelier d’écriture « Pieds-Nus » Louis MANCY

(Logo-Rallye) : L’odeur se devinait dès que l’on passait le col…

L’odeur se devinait dès que l’on passait le col : cela ne donnait vraiment pas envie d’aller plus loin dans le déboutonnage !

A ce degré d’imprégnation, nul doute que les raisons de sa fin prématurée avaient quelque chose à voir avec une cirrhose du foie, et, sans vouloir nous jeter des fleurs, il nous fallut bien du courage pour passer plus avant la main en oblique pour dégrafer sa chemise et rester de marbre devant ce corps poilu, inerte et nauséabond, au plexus solaire d’encéphalogramme plat…

Les mains, aussi rigides et froides que le regard, et de la même facture que celui-ci, faisaient obstacle au déshabillage…

Mais, derrière l’alcool, il y avait comme une odeur plus forte encore, et l’on imaginait quelque part des centaines d’helminthes accomplissant leur ingrate besogne de nettoyage pour tenter de rendre à ce corps son essence première, idéales petites bêtes auxiliaires de l’homme dans des tâches pas toujours reluisantes…

Allez ! Encore un effort ! Il n’y en aurait plus pour très longtemps : la messe était dite !

Maintenant que nous étions dans la…mouise jusqu’aux genoux, nous nous pinçâmes fortement le nez d’une main, et prenant ce qui nous restait de courage dans la seule des deux encore libre, dans un même élan désespéré, nous lui arrachâmes sa culotte calaminée, afin de parfaire à son ultime toilette…

Pas vraiment un spectacle érotique !

09 janvier 2018 – Ludotextes – Louis Mancy

1 Commentaire

  • Batllo

    Ça me rappelle la chanson « Félicie aussi » Mais enfin moins rigolo.
    En tout cas j’ai réussi à percevoir l’odeur.Super.

    reply

Laissez un commentaire

Recherche

janvier 2018
L M M J V S D
« Déc   Fév »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Advertisement