Cadavre exquisément précis

post details top
Sep 23rd, 2017
post details top

Cadavre exquisément précis. (d’après un cadavre exquis sur le thème « policier »)

Toujours à l’affût du dernier scoop planétaire comme du moindre ragot même le plus vil, on l’avait surnommé la G D Q. Autrement dit « la Gazette Du Quartier ». Il connaît toujours la solution d’une énigme, le motif du crime, le nom du coupable… Il avait été le premier à écarter la thèse de l’accident qui causa la mort de la princesse Diana…

Ce matin, accoudé au bar du Celtic, devant son premier verre de Saint- Bris, à son auditoire fidèle, il a relaté le fait divers, très dramatique, du jour.

Ça s’est passé dans l’entrée du personnel de la résidence «Terres de Bourgogne », rue des Montardoins, tout près d’ici, aux alentours de 3 heures du matin, dans la nuit du 7 Novembre donc, nuit de brume particulièrement  glaciale et opaque. Seule la veilleuse de l’entrée de la résidence diffusait une lueur floue et incertaine, bousculée par un vent enragé.

C’est la lingère qui, arrivée la première, à 5 Heures 55, a découvert l’enfant de chœur allongé devant la porte. Dans son ample robe rouge plissée, avec son surplis immaculé, il semblait dormir.

Aux premières constatations, ce qui a frappé ce sont des traces de fond de teint. Comme si on avait commencé de le démaquiller. La G D Q n’aurait pas voulu être à la place des deux policiers lorsqu’ils ont écarté la robe. Ils ont découvert le corps d’un adolescent ensanglanté et éviscéré.

L’identité du cadavre fut vite établie ; il est le fils d’une caissière d’une grande surface auxerroise arrêtée et incarcérée depuis le premier Novembre pour avoir éliminé son concubin sous prétexte qu’elle ne supportait pas de le voir ivre tous les jours et qu’il la battait. Pour ce faire elle avait utilisé un poison rare et douloureux. (On ne sait pas comment elle se l’était procuré.)

A cette heure-ci on ignore qui a trucidé l’enfant de chœur (qui n’en est peut-être pas un) et pourquoi. L‘enquête le dira, actuellement on s’oriente vers le frère aîné de la mère . La G D Q, à ce stade de son récit, a approché son index droit de son nez.

Il a son idée. Il a avalé son aligoté. En a demandé un second. Offert par le patron. (récompense de sa fidélité)

Ce matin, il nous laisse sur notre faim ; ou pour certains, sur leur soif…

13 septembre 2017 – Textes courts – La Loutte

Laissez un commentaire

Recherche

septembre 2017
L M M J V S D
« Juil   Oct »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Advertisement